Qu’est-ce que la gestion des stocks ?

Lorsque vous avez un eCommerce, ou une boutique physique, vous savez qu’un des premiers besoins que vous aurez sera de réaliser la gestion des stocks, c’est-à-dire de tous les matériaux (humains, physiques…) que possède une entreprise.

Si vous ne savez pas ce qu’est la gestion des stocks, ni à quel point elle est importante pour le bon fonctionnement d’une entreprise, il est temps de lire cette information où vous trouverez des réponses à tous les doutes que vous pouvez avoir.

Qu’est-ce que la gestion des stocks ?

La RAE (Académie royale espagnole) définit le mot « stock » comme une « marchandise » et le met en relation avec les entreprises dans la mesure où il s’agit de biens destinés à la vente et conservés dans un entrepôt ou un magasin.

Par conséquent, nous pourrions définir la gestion des stocks comme un outil qui nous permet de contrôler les biens dont dispose une entreprise afin d’optimiser les résultats en termes de vente de ces produits pour que d’autres puissent entrer.
Les objectifs de la gestion des stocks

La gestion des stocks est très importante pour les entreprises, surtout pour celles qui ont une grande variété de produits dans leur catalogue. Lorsqu’une entreprise n’a pratiquement pas de produits, la gestion est très facile à réaliser. Mais à mesure que le catalogue s’étoffe, il devient de plus en plus compliqué. C’est pourquoi cet outil est utilisé.

En effet, parmi ses objectifs figurent les suivants :

  • Avoir un contrôle fidèle de l’état des stocks.
  • Minimiser les investissements dans de nouvelles marchandises qui ne sont pas nécessaires.
  • Classer les produits afin de connaître l’état de chacun d’eux et ainsi planifier l’achat ou non de matériel.
  • Tenez un registre qui peut être relié au service des achats afin qu’il sache ce qui peut et ne peut pas être vendu.

Types de stock

Vous savez déjà à quoi sert la gestion des stocks. Ce que vous ne savez peut-être pas encore, c’est que les stocks peuvent être classées de deux manières différentes. D’une part, vous pouvez l’évaluer en fonction de sa fonction ; d’autre part, en fonction d’un critère (par exemple, qu’il soit d’une certaine forme, d’une famille spécifique, etc.)

Comment le stock est classé en fonction de sa fonction

Si l’on considère la fonction que ces produits auront, le stock doit être classé comme suit :

Stock minimum.

Il s’agit du stock minimum dont vous avez besoin pour éviter de manquer des produits nécessaires pour répondre à la demande des clients.
Stock maximum. Il s’agit de la quantité maximale de stock que vous pouvez avoir d’un même produit sans que votre entrepôt ne s’effondre ou que vous ne subissiez une perte parce que vous ne serez pas en mesure de vous en débarrasser dans un certain laps de temps.

Stock de sécurité.

Ce type de classification comprendrait les produits qui nécessitent une prévision, c’est-à-dire que l’on s’attend à ce qu’il y ait un excédent de commande pour ce produit, ou un retard dans ce qui a été demandé.

Stock excédentaire.

Ce sont les produits qui se sont accumulés et qui sont maintenant invendus. Ils prennent de la place et il faut donc essayer de s’en débarrasser, soit avec des offres, des réductions, etc.

Stock mort.

Il s’agit de stocks dont on sait qu’ils sont invendables de quelque manière que ce soit. Dans ce cas, il est généralement éliminé pour éviter de perdre de l’espace et de l’argent.

Stock cyclique, stock spéculatif et stock saisonnier.

Beaucoup disent qu’il s’agit de trois types différents, mais selon l’entreprise, les trois peuvent être regroupés en un seul. Il s’agit de produits qui servent à répondre à la demande des clients, soit parce qu’ils sont demandés à ce moment-là (cycle), soit parce qu’on s’attend à ce qu’ils soient demandés (spéculatif), soit parce qu’il s’agit d’une saison et que la demande est plus élevée (saisonnier).

Comment classer le stock en fonction d’un critère ?

Dans le cas où vous voulez classer des produits selon un certain critère, cela peut être très varié car vous pouvez le faire sur la base de.. :

  • L’emplacement des produits, s’ils sont en stock, en commande ou en rupture de stock.
  • La disponibilité des produits, c’est-à-dire s’ils peuvent être vendus ou si les clients doivent attendre quelques jours pour les obtenir. Dans ce cas, vous pouvez également envisager de commander à la demande ici.
  • La durée de conservation des produits, surtout si vous avez des produits qui arrivent à expiration et que vous devez vous en débarrasser le plus rapidement possible.

Bien entendu, il existe bien d’autres critères qui permettent d’effectuer différentes classifications de produits.

Les coûts de la gestion des stocks

Maintenant que vous en savez un peu plus sur la gestion des stocks, vous devez savoir que garder des marchandises en stock en attendant de les vendre n’est pas gratuit. Il a un coût qui peut être plus ou moins élevé selon le produit.

En général, le stock d’une entreprise comporte quatre coûts importants : le coût de la commande, le coût de la maintenance, le coût de l’acquisition et le coût de la rupture du stock.

Le coût de la commande est le prix qu’il vous en coûte pour passer une commande auprès d’un fournisseur. Nous pourrions dire qu’il s’agit d’une sorte de frais pour avoir commandé auprès de cette personne, ou parce qu’elle vous envoie les produits que vous voulez. Ensuite, il y a le coût d’acquisition, c’est-à-dire ce que les biens vous coûtent. Dans certains cas, ces frais sont supprimés, car il s’agit de vous donner une « location » de ces produits, de sorte que si vous les vendez, c’est vous qui devez leur donner leur part.

Le coût de maintenance est le plus élevé, car nous parlons de dépenses en termes de personnel, de système informatique, de stockage, d’amortissement… de ces produits. Enfin, le coût de la rupture de stock est l’argent que vous perdriez si vous étiez en rupture de stock de ce produit et ne pouviez pas répondre à la demande.

Modèles de gestion des stocks

Il existe aujourd’hui de nombreux modèles de gestion des stocks. Mais la vérité est que seuls trois d’entre eux se distinguent actuellement. Il s’agit du modèle Just in time, du modèle Wilson et du modèle ABC. Chacune d’entre elles présente une série de particularités importantes que vous devez connaître afin de savoir laquelle est la plus adaptée pour vous.

Just in time

La première, Just in time, est le mode à la demande, c’est-à-dire que lorsque quelqu’un veut le produit, il est fabriqué et expédié, ce qui permet d’économiser les coûts de stockage, la dépréciation du produit, la maintenance…

Un exemple de ce type de modèle de gestion est celui de la construction automobile. Bien qu’il y ait de nombreuses usines qui ont des voitures prêtes à être vendues, elles n’ont pas toutes les couleurs ou tous les modèles, mais lorsqu’elles reçoivent la commande, elles commencent à la fabriquer pour l’envoyer au client.

De plus en plus d’entreprises l’utilisent en raison des nombreux avantages qu’il présente par rapport aux autres.

Modèle Wilson

Ce modèle établit un coût de commande fixe pour les fournisseurs, peu importe ce qui est commandé. De cette façon, si la commande est plus importante, le réapprovisionnement prendra plus de temps, ce qui vous permettra d’économiser sur ce coût. Mais en même temps, vous devez savoir que les marchandises quitteront l’entrepôt très rapidement pour éviter les coûts de maintenance.

Elle repose donc sur l’établissement d’un équilibre entre le fait de passer peu de commandes auprès du fournisseur et de vendre une grande quantité de produits afin qu’ils ne restent pas dans l’entrepôt.

Modèle ABC

Le modèle ABC classe les marchandises en trois lettres : A, pour les produits de valeur ; B, pour les produits nécessaires et de faible valeur ; et C, pour les produits nombreux et très bon marché.

De cette façon, les biens les plus importants et les plus précieux (A) sont prioritaires par rapport à d’autres qui ne le sont pas autant. Et en ce qui concerne la gestion des stocks, on établit une plus grande dépense pour les premiers par rapport aux moyens ou aux faibles, car ce sont les premiers qui peuvent avoir les répercussions les plus négatives en cas de perte.

Logiciel de gestion des stocks

Pour terminer notre article, nous aimerions vous laisser quelque chose de pratique afin que, si vous avez une entreprise et que vous devez contrôler la gestion des stocks, vous puissiez le faire facilement grâce à des programmes ou des logiciels de gestion des stocks.

Les plus couramment utilisés sont les suivants :

Gestion des stocks avec SAP

Il s’agit d’un logiciel informatique très utilisé, notamment dans les entreprises. Vous pouvez contrôler les ressources humaines, financières, logistiques, productives… ce qui fait de cet outil un outil complet. Le seul problème est qu’il n’est pas facile à apprendre, du moins au début.

Gestion de l’inventaire avec Excel

Le programme Excel, qu’il soit issu du progiciel Microsoft Office ou de l’un des programmes alternatifs disposant d’une feuille de calcul, est une autre des options dont vous disposez pour la gestion des stocks.

Avec lui, vous pouvez dresser des inventaires avec les produits dont vous disposez, leurs caractéristiques, leur prix… afin de savoir à tout moment ce que vous avez.

Programmes gratuits en ligne et payants

Enfin, il existe des programmes en ligne qui vous permettent de tenir un registre des stocks de votre entreprise et de le modifier à tout moment. De cette façon, vous l’auriez dans le « nuage » et vous pourriez le voir en temps réel à tout moment.

Découvrez également :